Appel à
contributions

2024 anmeldung

Appel à contributions

Le paysage connait actuellement une mutation accélérée sous l’effet des interactions entre les êtres humains et l’environnement. Nos actions le transforment et le modèlent. En même temps, il nous inspire aussi, agissant sur notre manière de vivre et nos traditions, notre façon de travailler ou de concevoir notre environnement. Face au changement climatique, à la perte de la biodiversité, aux questions de sécurité alimentaire et énergétique, à l’interconnexion économique mondiale et à l’évolution démographique, les exigences envers le paysage sont aujourd’hui nombreuses. Il doit être préservé pour la qualité de nos espaces de vie, permettre un développement territorial diversifié, identifiable au niveau régional et intégrer l’évolution d’une architecture adaptée au contexte local. Il doit contribuer à l’économie, offrir travail et détente, et faciliter une gestion durable des ressources. 

 

La recherche de solutions locales s’avère complexe en pratique, car les différentes exigences entrent souvent en concurrence. Les approches sectorielles ne peuvent plus répondre aux enjeux de la transition, et les pratiques professionnelles usuelles sont remises en question. La réponse aux multiples objectifs nécessite une approche collective et pluridisciplinaire. 

 

Des questions centrales se posent. Les spécificités paysagères régionales et les savoirs locaux peuvent-ils servir de fondement pour répondre au défi de la transition ? Devons-nous nous distancier des systèmes de gestion et de pensées communément admis pour anticiper le changement ? Quelles opportunités et quels risques en résultent ? Comment le paysage s’adapte-t-il à l’accélération des changements ? Quelle relation existe-t-il entre l’influence de nos activités et l’évolution spontanée des paysages ? De quels outils et processus avons-nous besoin pour trouver des solutions concrètes aux défis d’aujourd’hui et de demain ? 

 

Les 5 et 6 septembre 2024, le 4e Congrès suisse du paysage se penchera sur ces questions centrales en faisant intervenir des spécialistes de différentes disciplines, de la recherche et de la pratique, mais aussi en allant à la rencontre d’un territoire particulier, à travers de nombreuses contributions. Le Parc naturel régional Chasseral, Tramelan et l’ancienne abbaye de Bellelay, lieux d’accueil du congrès, permettront d’accompagner les discussions scientifiques par des ateliers exploratoires et des découvertes pratiques pour alimenter les réflexions sur une conception intégrée du paysage face au défi de la transition. 

 

Thématiques

Le 4e Congrès du paysage interroge l‘évolution des paysages face au défi de la transition. Les personnes actives dans tous les domaines de la recherche, de la pratique ou de la politique qui se rattachent au paysage sont invitées à discuter, échanger et partager leurs approches, leurs réflexions et leur mode d’action. Cette rencontre vise à formuler des idées directrices pour répondre aux défis de la transition et amorcer le changement.



Des espaces urbains et économiques durables

Quel développement urbain nous permettrait de faire face à la crise du climat et de la biodiversité ? Comment allier infrastructures écologiques et infrastructures de transport ? Quelle évolution paysagère doit avoir lieu dans les villages, les petites villes et les villes ? Comment concilier développement économique et qualité du paysage dans les régions périurbaines et périphériques ? Comment éviter que le développement économique ne dégrade la diversité régionale des paysages ? Comment instaurer un dialogue fructueux entre des espaces d’apparence inconciliables (espace urbain/naturel, centre/périphérie, montagne/vallée) ? 

 

Climat, biodiversité, énergie et paysage

Quel est l’impact de la décarbonation sur les paysages ? Comment aborder les conflits d’objectifs entre le développement des énergies renouvelables et les nouvelles stratégies pour les espaces sauvages ? Quelles opportunités l’efficience et la suffisance énergétiques offrent-elles aux paysages ? Comment l’adaptation climatique des systèmes de production agricole et sylvicole modifie-t-elle le paysage ? Quelles sont les relations entre les diversités paysagère, sociale et biologique ?

 

Représentations du paysage – hier, aujourd’hui et demain 

Quelles représentations a-t-on à propos du paysage ? Comment ont-elles évolué ? Comment le changement climatique modifie-t-il notre vision des Alpes ou de l’espace urbain, par exemple ? Quelles sont les relations entre, d’une part, les représentations du paysage, d’autre part, son utilisation fonctionnelle ? Quel est le rôle des représentations du paysage dans la formation des identités nationales et régionales ? Comment évoluent et se transmettent ces représentations entre générations ?

 

Concevoir, construire et développer en harmonie avec le paysage

Comment répondre à la complexité croissante de la société en matière de mode de vie, de déplacement, de relation au travail et aux loisirs dans la planification ? A-t-on besoin de nouveaux instruments pour la planification et la mise en œuvre d’une approche paysagère intersectorielle et intégrée ? Comment intégrer aux processus de planification et de construction une forte culture du bâti et du paysage ? Qui définit les critères de qualité du paysage ? Comment permettre un débat inclusif de ces qualités ? Comment faire aboutir des processus résolument durables et participatifs dans la planification paysagère ? Quels enseignements tirer de l’histoire de l’évolution du paysage ? Que signifie penser et agir en fonction du contexte ? Comment et par qui des concepts tels que celui de « Paysage suisse » sont-ils mis en pratique ? Quelles opportunités les savoirs locaux représentent-ils pour la mise en œuvre de stratégies nationales et internationales ? Quel rôle donner à la pratique dans les stratégies de planification ?

 

Modes de vie et paysage en mutation 

Quelles sont les tendances en matière de consommation et de mode de vie qui influencent nos paysages, et de quelle manière le font-elles ? Dans quelle mesure les paysages influencent-ils notre mode de vie ? Quelles opportunités et risques (économiques et sociaux) l’évolution des modes de vie présente-t-elle pour nos paysages de production et de loisirs ? Quelle est l’influence des tendances de styles de vie sur les paysages ? Quelles sont les implications des nouvelles formes de travail et de mobilité pour le paysage ? 

 

Chaines de valeur régionales : utilisation des ressources et économie circulaire 

Quels effets une économie circulaire régionale produit-elle sur les chaines de valeur régionales et sur le paysage ? En quoi le paysage peut-il initier une économie circulaire ? Quels sont les effets du changement global (global change) sur l’utilisation régionale des terres et des ressources ? Dans quelle mesure la tendance à l’uniformisation des paysages et le désir de diversité régionale s’opposent-ils ? Quel est l’impact du tourisme et de l’économie régionale sur le paysage ? De quelles infrastructures le tourisme durable a-t-il besoin ? Comment aménager un paysage et un bâti qui réponde de manière ciblée au tourisme durable ? 

 

Paysage dans l’éducation, la transmission des connaissances et la communication

Quelle formation apporter aux professionnel-le-s du paysage pour la mise en œuvre d’une politique paysagère durable ? Comment transmettre une compréhension intégrale du paysage dans la culture générale et la formation de base ? Quelles leçons l’éducation au paysage peut-elle tirer de l’éducation à l’environnement, de l’éducation en vue d’un développement durable ou de l’éducation culturelle ? Quelles opportunités la réflexion sur le paysage offrent-elles et comment la partager ? Quels schémas de pensée et d’action devons-nous désapprendre pour devenir sensibles au paysage ? À quoi doit ressembler « l’école du paysage » pour les enfants, les jeunes et les adultes dans le contexte du développement durable ? Comment le paysage peut-il amorcer un changement social grâce aux médias et à la communication ? 

 

Développement participatif du paysage

Quels sont les approches et les instruments de coopération et de participation disponibles qui conviennent ou restent à créer pour créer une cohésion sociale en matière de paysage ? Quelles sont les opportunités et les risques de la collaboration transdisciplinaire ? Que signifie la cocréation du paysage dans la planification au quotidien ? Comment concevoir la collaboration entre architecture et architecture paysagère ? Comment la délimitation des concepts « architecture » et « paysage » a-t-elle évolué ? Quelles sont les transformations sociales et économiques à l’origine de ces changements ? Quelle contribution les habitant-e-s peuvent/doivent-ils apporter ? Comment concilier la diversité des besoins et des compétences des acteurs sociaux ? 

 

Les parcs naturels régionaux comme cadres de processus de transformation 

Quel est l’impact des parcs naturels régionaux sur la qualité du paysage à l’intérieur de leur périmètre ? Quel est l’impact des parcs sur la perception du paysage à l’extérieur de leur périmètre ? Comment reprendre les enseignements tirés des parcs pour les appliquer au développement paysager durable dans d’autres régions ? Quelles expériences les parcs naturels régionaux peuvent-ils transmettre sur l’interaction entre le développement du paysage et le développement durable (social, écologique, économique) ?

 

Changement d’affectation et déconstruction dans le paysage 

Comment les paysages se transforment-ils en cas de changement d’affectation ? Quelles sont les opportunités et les risques qui en découlent pour la qualité des espaces et du paysage ? Quelle culture de la réutilisation, du changement d’affectation, de l’entretien, de la déconstruction et de la transformation devons-nous adopter ? Comment transformer les ambiances ? Les friches industrielles et leur environnement peuvent-elles servir de ressource à une utilisation postindustrielle du paysage ? Que signifie la réaffectation profane d’espaces sacrés, comme l’abbatiale de Bellelay, pour leur environnement ? Comment redynamiser les installations thermales dans des régions qui ont perdu leur attrait touristique ? Qu’advient-il des bâtiments agricoles abandonnés ?

 

Formulaire d’inscription

Le congrès se tiendra sur deux jours, les 5 et 6 septembre 2024. Il sera possible de loger sur place. Le programme comprendra des sessions parallèles, une place du marché avec des présentations de posters, des excursions, de courtes conférences plénières et une conférence-débat.

Nous avons reçu plus de 120 propositions passionnantes de contributions au congrès. Actuellement, nous sommes en train d'évaluer et d'attribuer les contributions reçues au congrès. Nous contacterons les contributeurs vers la fin mai.
 
A partir de la fin mai, il sera possible de s'inscrire au congrès du paysage ici.

Contact / Informations

Management du congrès

Michel Massmünster
Forum Paysage, Alpes, Parcs
Académie suisse des sciences naturelles
Tél. +41 (0) 31 306 93 48
E-mail : landschaftskongress@scnat.ch

Scnat logo w fr Bfh logo fr Prc logochasseral