De belles perspectives?

00 01 lk

23 - 24 août 2018 Lucerne

À quoi ressemblera la Suisse de demain? Quels paysages souhaitons-nous et quelle valeur ont-ils pour nous? Comment les grandes tendances et les modifications de notre comportement individuel marquent-elles le futur paysage? Quels sont les principaux acteurs de l’évolution du paysage? De quels instruments d’action disposons-nous et lesquels faudrait-il créer?

 

Le premier congrès suisse sur le paysage du forum paysage invite des représentantes et des représentants de la politique et de la pratique, de la recherche et de l’enseignement, à échanger autour de multiples problématiques relatives à notre espace vital. L’objectif du congrès est de révéler des valeurs et des qualités communes, mais également des fractures et des controverses en vue d’un débat fructueux sur l’évolution du paysage.

 

Avec: Bernard Debarbieux, Ulrike Tappeiner, Daniel Müller-Jentsch, Matthias Daum, Anette Freytag


Plus

Actuel

Le programme est en ligne. Inscrivez-vous dès maintenant! 

01 01 lk
01 02 lk
01 03 lk
01 04 lk
01 05 lk

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Que voulons-nous?

Le paysage du futur a besoin d’aménagement

Le paysage a une valeur importante. Le paysage arrive en tête des priorités des habitantes et habitants de Suisse lorsqu’il s’agit d’habitat, de loisirs ou de vacances. Elles/Ils se sentent très lié(e)s à lui. En tant qu’emblème du rayonnement international, le paysage suisse attire aussi de nombreux visiteurs et visiteuses.

 

Mais le paysage n’est pas un ensemble statique, il est en perpétuelle évolution: la numérisation, les évolutions économiques et climatiques globales ou les changements démographiques se reflètent dans le paysage. La biodiversité est menacée, les témoins culturels se raréfient tandis que les particularités régionales disparaissent. Cette évolution s’est accélérée au cours des dernières décennies et concerne une grande partie de la population – qu’il s’agisse du mitage et de la densification, de la protection du paysage cultivé ou du tournant énergétique, de l’initiative sur les résidences secondaires et le paysage, de la construction hors de la zone bâtie, de l’utilisation pour la détente, des projets de qualité du paysage et des parcs, de la protection des cours d’eau, et enfin de la gestion des risques naturels.

 

Les conséquences sont perceptibles dans un contexte de forte demande sociale de paysages « de haute qualité » ou simplement « beaux ». Les évolutions profondes requièrent également une autre approche du paysage – une large zone de tension au sein de laquelle il convient de façonner le changement du paysage de façon plus consciente.

 

 

 

  

Objectif du congrès

Le premier congrès suisse sur le paysage met en débat le paysage en Suisse. Nous nous demandons sur quoi repose la compréhension du paysage, quels facteurs contribuent à l’évolution du paysage et comment celui-ci doit évoluer.

 

Des représentantes et des représentants de la politique et de la pratique, de la recherche et de l’enseignement sont invité(e)s à participer au débat, mais aussi à rechercher et à développer ensemble des solutions en faveur d’une évolution qualitative du paysage suisse.

 

Organisation/instances responsables 

Le congrès est organisé par le forum paysage, une association indépendante constituée de spécialistes et de membres institutionnels issus de la recherche, de la pratique et de l’administration, avec des instances responsables et un partenariat diversifiés. Le groupe de programme qui en découle est chargé de constituer le programme.

 

Qui peut participer au congrès sur le paysage?

Toutes les personnes concernées par l’avenir du paysage en suisse et dans les régions limitrophes sont invitées au congrès sur le paysage: agronomes, architectes, biologistes, ingénieur(e)s forestier(ère)s, géographes, historien(ne)s, ingénieur(e)s, historien(ne)s de la culture, architectes paysagistes, économistes, femmes et hommes politiques, chercheuses et chercheurs en sciences politiques, aménageuses et aménageurs du territoire, socio-anthropologues, chercheuses et chercheurs en linguistique, spécialistes du tourisme, spécialistes de l’environnement et bien d’autres encore.

Points clés

Les points clés du congrès concernent la compréhension du paysage, les actrices et acteurs et processus du changement paysager, ainsi que l’avenir du paysage en Suisse. Les problématiques approfondissent les thèmes affectés aux axes prioritaires. 

 

Le congrès se rapproche de différentes façons des trois axes dominants mentionnés: des conférences en assemblée plénière révèlent les grandes lignes, tandis que des événements parallèles approfondissent au final les thèmes définis. Différents formats comme des blocs de conférences, des ateliers, des forums de discussion, etc., sont prévus à cet effet. Une « place du marché » avec posters et objets d’exposition présente d’autres approches.

1

Compréhension du paysage: d’où venons-nous?

La confrontation avec l’évaluation du paysage comme espace vital et modèle de pensée est au centre de l’axe prioritaire 1. Des approches de différents domaines – de l’histoire de la culture jusqu’aux prestations paysagères – sont en ce sens recherchées. Une attention particulière est accordée au paysage comme patrimoine culturel qu’il convient de préserver [pour l’avenir].

Les paysages cultivés régionaux se sont formés au cours de longues périodes par des interactions complexes entre l’espace naturel et la société. On s’efforce aujourd’hui de les préserver comme patrimoine culturel ou de restaurer des éléments du paysage. Des liens étroits se forment ainsi avec les inventaires territoriaux [différenciés] de la culture architecturale rurale, des voies de communication historiques, de l’héritage culinaire, de l’héritage immatériel et des espaces vitaux écologiques. Nous interrogeons également l’histoire de l’approche de l’héritage culturel paysager.

  • Quelles sont les conséquences sur le paysage des formes traditionnelles d’utilisation et vers quelles qualités du paysage et de la nature mènent-elles?
  • Qu’est-ce qui motive, quand et comment, pour documenter et pour protéger des paysages cultivés menacés?
  • Comment mettre en valeur, sur le plan touristique, le patrimoine culturel paysager?
  • Quels conflits découlent des efforts en faveur de la protection d’un paysage cultivé et de son évolution dynamique?

La relation entre l’homme et le paysage est complexe. Le thème invite à l’analyse et au débat autour d’aspects comme les représentations du paysage, la perception, les jugements de préférence, l’effet sur la santé ou l’identification.

  • Quels paysages plaisent aux personnes et pourquoi? L’image de paysages idéals évolue-elle au fil du temps?
  • Que pensent les jeunes du paysage et comment voient-ils son avenir?
  • Quel rôle le paysage joue-t-il en tant qu’espace social? Quelle est l’importance de l’attachement au lieu et de l’identification spatiale dans la qualité perçue du paysage à l’intérieur et l’extérieur des zones urbanisées?
  • Quel effet la numérisation et la représentation par les médias exercent-elles sur la qualité perçue du paysage?

Le paysage est un bien public avec toutes les chances et les problèmes que cela entraîne. Le thème comprend des problématiques autour du développement urbain, de la détente de proximité et de l’utilisation paysagère, de la protection de la nature et du paysage, mais aussi des questions relatives aux ressources et à l’énergie, ainsi qu’à l’importance du paysage comme patrimoine culturel.

  • Qui façonne le paysage, comment et avec quelle intention?
  • Quels sont les intérêts et exigences portant sur le paysage des utilisatrices et utilisateurs, des protectrices et protecteurs, des productrices et producteurs et où se rencontrent-ils? Quels conflits et possibilités de solutions en découlent?
  • Quelle image du paysage, quelles représentations du paysage ces différents acteurs et actrices apportent-ils?
  • Faut-il de nouvelles grandes réserves naturelles ou bien un développement durable de l’ensemble des surfaces est-il suffisant?

Différentes méthodes permettent d’identifier ce que signifie le paysage pour quelqu’un, quelles fonctions il assure et quelles prestations paysagères les différents acteurs et actrices recherchent, et dans quelle proportion. Parallèlement apparaissent de plus en plus de nouveaux instruments et d’approches qui permettent d’intégrer la perception sociale du paysage, la valeur des prestations paysagères, ainsi que des préférences et priorités de la population, dans les processus de planification et d’aménagement en faveur du développement du paysage. Nous nous intéressons à des méthodes innovantes en matière de modélisation, de données et de visualisation. Nous souhaitons également savoir quels intérêts la connaissance de base ainsi élaborée présente pour la compréhension du paysage.

Comment recenser des prestations et des préférences paysagères?

Comment sont traités les objectifs de qualité du paysage?

Quelles sont les (nouvelles) modélisations et comment des techniques de visualisation sont-elles mises en œuvre?

Que peut-on identifier au moyen de données générées par les utilisateurs (big data, médias sociaux, citizen science) en lien avec le paysage?

La compréhension du paysage varie selon les disciplines et les secteurs professionnels, mais aussi selon les régions. Dans le souci de favoriser le dialogue entre différents acteurs et actrices, nous souhaitons mettre en débat la compréhension du paysage par différentes disciplines – de l’écologie et de la protection de la nature aux sciences sociales et à l’art, en passant par l’architecture du paysage et l’aménagement du territoire.

2

Forces en présence et processus: qui fait quoi?

Le paysage évolue sans cesse. Depuis l’industrialisation, le changement s’est accéléré et repose toujours sur la vitesse. L’axe prioritaire se focalise sur les causes, les mobiles et les moteurs des importantes évolutions du paysage de ces dernières années et de leurs conséquences. Il attire l’attention aussi bien sur les développements envisagés que sur la future demande d’action.

Le changement climatique modifie le paysage: les villes deviennent des îlots de chaleur urbaine que l’on tente de rafraîchir en augmentant les espaces verts; les fortes intempéries, les phases de sécheresse, la fonte des glaciers et du permafrost exigent une nouvelle approche des risques naturels et imposent de nouveaux défis en matière d’approvisionnement en eau. Les évolutions climatiques influencent l’économie agricole et forestière, ainsi que le tourisme. Sans oublier l’impact de l’évolution de la biodiversité sur la future image du paysage.

  • Quelles conséquences le changement climatique aura-t-il sur notre paysage au cours des 30 à 50 prochaines années?
  • Avec quelles méthodes peut-on réagir?
  • Qu’entraîne le le réchauffement climatique pour le tourisme? Quelles sont les chances et les risques pour l’évolution du paysage?
  • Qu’est-ce qui sera protégé, et comment, ou qu’est-ce qui sera laissé à la dynamique de la nature? Des mesures de protection sont-elles un moteur de l’aménagement du paysage?

Quel est l’avenir du paysage vivant? Pour les êtres vivants, le paysage est un continuum qui assure en tant que tel d’importantes fonctions comme la mise en relation d’espaces vitaux complémentaires et diversifiés, l’échange génétique ou des espaces de détente formant un tout. Les contributions autour des questions suivantes sont prioritaires:

  • Quelle est l’influence de l’imbrication/séparation sur la biodiversité et l’écologie du paysage?
  • Avec quels instruments de protection et de planification la connectivité du paysage peut-elle être préservée ou rétablie et quelles sont les mesures les plus urgentes en matière d’infrastructure écologique?
  • Quelles exigences les utilisations liées aux loisirs imposent-elles à la mise en réseau du paysage?

L’économie agricole et forestière, mais également l’exploitation de matières premières comme le sable et les gravillons sont jusqu’à aujourd’hui des acteurs essentiels de l’évolution du paysage, mais elles subissent partiellement une importante évolution: l’économie agricole se situe dans la zone de tension entre industrialisation, durabilité et identité régionale, l’économie forestière entre production de bois performante, durabilité et utilisation de détente. L’exploitation des matières premières est souvent liée à un site avec une qualité de paysage particulière. De même, les infrastructures énergétiques devraient à l’avenir impacter fortement le paysage.

  • Quelles conséquences l’évolution des formes et utilisations traditionnelles d’exploitation exerce-elle sur le paysage cultivé qui y est associé?
  • Quelle incidence la demande en matériaux de construction et en porteurs d’énergies renouvelables a-t-elle sur le paysage?
  • Comment l’agriculture évolue-t-elle et comment traitons-nous les zones forestières en développement?
  • Quelles sont les réglementations en matière d’économie ou d’aménagement du territoire appropriées pour gérer l’évolution du paysage par l’économie agricole et forestière, l’économie énergétique et l’utilisation des matières premières? Quels sont leurs avantages par rapport aux instruments conventionnels de protection?

La croissance des surfaces urbanisées est constante au cours de ces dernières décennies, parallèlement à la demande de surfaces d’habitation. La pression de l’investissement dans l’économie immobilière s’est en outre renforcée en raison de la politique de baisse des taux. L’aménagement du réseau ferroviaire et routier modifie également les structures urbanisées et le paysage.

  • Quels sont les dynamiques du marché et les mécanismes d’incitation dans le marché immobilier qui déterminent l’évolution des zones urbanisées du paysage? Comment ce secteur peut-il contribuer à un développement qualitatif?
  • Quelle est la demande de qualité du paysage dans la zone urbanisée?
  • Quelle est l’interaction entre l’évolution des zones urbanisées et celle des transports?
  • Quelles évolutions sont à l’origine de la privatisation du paysage?
  • Quelle conséquence l’initiative sur les résidences secondaires a-t-elle pour l’aménagement du territoire?
  • Comment réagir à la pression urbaine hors des zones constructibles?

Le changement technologique agit à différents niveaux sur le paysage et sur sa perception: les voies de circulation et les structures urbanisées s’adaptent à la croissance du commerce en ligne. La numérisation modifie le comportement en matière de temps libre. De nouvelles formes de mobilité comme les voitures autonomes, de nouvelles structures logistiques et la mise en œuvre d’énergies renouvelables marquent le paysage par de nouvelles infrastructures et agissent sur nos habitudes.

  • La consommation (numérique) de médias modifie-t-elle la perception du paysage? Si oui, comment et pour qui?
  • De quelle façon la numérisation de notre comportement en matière de temps libre s’exerce-t-elle sur l’utilisation du paysage?
  • Quel rôle jouent sur le paysage les processus de transformation conditionnés par la technologie dans le secteur de la mobilité: voitures autonomes, mobilité électrique, logistique (évolution de la structure du commerce de détail)?
  • Comment la mise en place des énergies renouvelables ou l’approvisionnement décentralisé en énergie modifient-ils le paysage?

Les évolutions démographiques, ainsi que la croissance de la population, la migration, la diversité culturelle et le vieillissement de la société laissent des traces dans le paysage. La compréhension du paysage, la prise de conscience individuelle et le comportement d’utilisation évolue parallèlement. Ce dernier se manifeste notamment dans le souhait d’activités de détente riches dans la forêt et la montagne, depuis le biketrail jusqu’à la liaison et la superposition entre agriculture et détente, en passant par l’ agriculture urbaine sous toutes ses facettes.

  • Comment la croissance et l’évolution structurelle de la population agissent-elles sur la perception et l’utilisation du paysage?
  • Quelles chances et risques la concentration de la population dans les agglomérations et la désertification consécutive des territoires périphériques présentent-elles pour l’évolution du paysage?
  • Comment gérer la multiplication des conflits liés à l’utilisation du paysage dans les agglomérations urbanisées et densifiées du Mittelland? Faut-il de nouvelles réglementations?

L’action de l’homme modifie l’espace, donc le paysage. Les images et les préférences s’en trouvent bouleversées. Nous débattons des conséquences des tendances dominantes que sont l’urbanisation, la numérisation, la globalisation, l’évolution démographique sur le paysage et les associons à des thèmes actuels de la politique suisse de l’aménagement du territoire, de l’agriculture, de l’énergie et des transports.

3

Visions et aménagement: où voulons-nous aller?

Les nombreuses facettes de la transition paysagère accélérée se condensent en une image du futur paysage. De nouveaux besoins ou l’évolution du comportement en matière de temps libre exigent des solutions et des projets concrets dans une grande variété d’espaces et de dimensions, depuis le centre-ville jusqu’aux régions touristiques de haute montagne. Nous souhaitons débattre d’une multitude de représentations du paysage de demain et nous interrogeons sur ses qualités et d’éventuels moyens pour les atteindre.

Des projets innovants à toutes les échelles, des projets de recherche et des modèles de formation définissent différentes images et scénarios. De plus en plus de personnes expriment des besoins et des préférences très divergents. Mais l’espace est limité. La superposition de fonctions permet de diminuer les conflits et d’exploiter des synergies. Les priorités se déplacent tandis que de nouvelles alliances se forment.

  • Quelles tendances marqueront le paysage de demain?
  • Quels scénarios et images du paysage de demain se développent et se dessinent? Par qui?
  • Le paysage de demain résulte-t-il d’un processus conscient d’aménagement à différentes échelles? Quelles sont les conséquences de l’absence d’aménagement?
  • Quels sont les actuels projets et planifications les plus prometteurs?

Le développement du paysage dépend d’une multitude de forces, d’actrices et d’acteurs. Ils exercent une influence sur les conditions cadres économiques, sociales et écologiques. Il convient d’identifier, d’évaluer et d’intégrer les conséquences positives et négatives. Il sera possible ainsi d’exploiter au mieux les particularités et les potentiels avec des planifications et des aménagements appropriés – de façon régionale et spécifique, en faveur d’un développement souhaitable du paysage.

  • Quels sont les espaces libres? Quelles sont les limites à la conception créative et aux projets?
  • Quelles possibilités s’offrent pour agir sur le futur développement du paysage à toutes les échelles?
  • Quelles sont les marges de manœuvre du futur développement du paysage à toutes les échelles?
  • Dans quelle mesure – sur le plan régional ou en fonction du type de paysage – les conditions cadres et les possibilités d’aménagement varient-elles?

Le premier congrès suisse sur le paysage offre un premier aperçu des évolutions du paysage à l’époque récente et s’interroge sur les objectifs atteints et manqués, les succès et les revers, ainsi que sur les futurs défis et chances. Un aperçu au-delà des frontières, notamment sur la politique européenne en matière de paysage, est fortement souhaitable.

  • Quelle chance la simplification et l’harmonisation des instruments de planification apportent-elles? Quels sont les risques liés?
  • Dans quelle mesure le fédéralisme, la concurrence fiscale et la dérégulation influencent-ils l’évolution du paysage?
  • Quels instruments renforcent un développement du paysage spécifiquement régional?
  • Comment les objectifs en faveur d’un développement du paysage peuvent-ils être suivis au-delà des secteurs?
  • Quelle influence les instruments politiques et les lois sur l’espace exercent-ils sur le paysage?

Le paysage évolue sans cesse. De nouvelles images et de nouvelles préférences émergent. De nouvelles actrices, de nouveaux acteurs, de nouvelles alliances et une modification de la perception créent de nouveaux paysages. Ces derniers ne résultent pas seulement de tendances dominantes, mais expriment aussi – dans le meilleur des cas – une volonté d’aménagement et un changement d’esthétique. Différentes représentations du paysage de demain doivent faire l’objet de débats.

02 01 lk
02 02 lk
02 03 lk
02 04 lk
02 05 lk
02 06 lk

Programme (état au 15 juin)

Jeudi, 23 août 2018

9:00

Registration

Registration

9:00

+

+

9:30

Salutations de bienvenue

Urs Steiger, président forum paysage

Kuoni Steffen, directeur institut fédéral de recherches WSL

Salutations de bienvenue

9:30

+

+

9:40

Ouverture

Marc Chardonnens

Directeur de l’Office fédéral de l’environnement OFEV

Site web

 

Robert Küng

Conseillère d’État Lucerne

Site web

Ouverture

9:40

+

+

10:05

Conférence 1 : compréhension du paysage

Bernard Debarbieux

professeur ordinaire en géographie politique et culturelle et en aménagement du territoire, Université de Genève

Site web

Conférence 1 : compréhension du paysage

10:05

+

+

10:45

Pause

Pause

10:45

+

+

11:15

Événements parallèles I

P1 DREAMTANK - eine imaginative und narrative Maschine für die Produktion kollektiver Zukunftsbilder

11:15 / 12:00

Details

P1 DREAMTANK - eine imaginative und narrative Maschine für die Produktion kollektiver Zukunftsbilder

11:15 / 12:00

Die Zukunft der Landschaft fordert nicht nur eine intellektuelle Auseinandersetzung; als persönlicher wie gesellschaftlicher Lebensraum betrifft sie auch unsere affektiven und imaginativen Seiten. In einem speziell eingerichteten DREAMTANK laden BEAM und NEUE DRINGLICHKEIT dazu ein, in zwei Workshops gemeinsam auf fiktionaler Ebene die Landschaft der Zukunft narrativ zu errichten und erkunden. So entstehen vielstimmige, neugierige und anregende Beschreibungen der Landschaften in denen wir einst leben wollen.

Der DREAMTANK wird 2-mal durchgeführt mit Starts um 11:15 und 12:00 Uhr. Die Workshops sind gemischtsprachig DE und FR.

+

+

P2 Perception sociale, préférences et identification

Details

P2 Perception sociale, préférences et identification

Der Stellenwert von Landschaftsveränderungen und Landschaftsqualität für die Wohnqualität im periurbanen Raum (DE)

Matthias Buchecker, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Schrebergärtli und Community Gardens – Zürcher Gärten im Umbruch (DE)

Christopher Young, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Die Talschaft – ein Schweizer Landschaftstypus mit besonderen Begabungen (DE)

Christina Schumacher und Andreas Nütten, Fachhochschule Nordwestschweiz

 

Die vergessene Nachtlandschaft - ein Appell an die Planung (DE)

Nicole Dahinden, Förderverein Region Gantrisch, Naturpark Gantrisch

Chair: Norman Backhaus, Universität Zürich

+

+

P3 Le paysage relie des espaces vitaux et favorise la diversité

Details

P3 Le paysage relie des espaces vitaux et favorise la diversité

Innovative Methoden im Zugang zum Landschaftsverständnis (DE)

Peter Steinauer, SKK Landschaftsarchitekten

 

CSI – ein Werkzeug zur Bewertung der Vernetzungsqualität der Landschaft (DE) 

Ruedi Haller, Schweizerischer Nationalpark

 

3D connectivity of woody vegetation across the Swiss landscape (EN)

Bronwyn Price, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Habitat networks under settlement and traffic growth in the Swiss Plateau (EN)

Maarten van Strien, ETH Zürich

Chair: Emmanuel Reynard, Université de Lausanne, Institut de géographie et durabilité

+

+

P4 Développement urbain et marché immobilier

Details

P4 Développement urbain et marché immobilier

Gemeinden bekämpfen Zersiedelung: Massnahmen und Akteure (DE)

Anna M. Hersperger, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Ökonomische Studien zu Infrastrukturkosten und zum Bauen ausserhalb Bauzone (DE)

Christina Hürzeler, Bundesamt für Raumentwicklung

 

Wohnumfeldqualität: Kriterien und Handlungsansätze für die Planung (DE)

Nicola Roggo, HSR Hochschule für Technik Rapperswil

 

Räume statt Zonen: Plädoyer für eine neue freiraumorientierte Raumplanung (DE)

Han Van de Wetering, Van de Wetering Atelier für Städtebau GmbH

Chair: NN

+

+

P5 Redessiner la qualité du paysage

Details

P5 Redessiner la qualité du paysage

The Geography of Imagination: die Wiederverzauberung der Stadtlandschaft (DE)

Silvia Converso, Studio Vulkan Landschaftsarchitektur

 

Materialabbau als Landschaftschance (DE)

Joachim Wartner, SKK Landschaftsarchitekten

 

Avancées et limites de l’intégration du paysage, regards croisés (FR)

Sébastien Beuchat, Etat de Vaud

 

Freiraum und Dichte: Qualitative Entwicklung von Freiräumen im Zuge der städtebaulichen Verdichtung im Bestand (DE)

Christine Bai, HSR Hochschule für Technik

Chair: Thomas Scheurer, Akademie der Naturwissenschaften Schweiz (SCNAT)

+

+

P6 Modèles 3D de développement du paysage

Details

P6 Modèles 3D de développement du paysage

Mit Bildern in die Zukunft schauen, geht das? (DE)

Eckart Lange, University of Sheffield

 

Le paysage en quatre dimensions (FR)

Olivier Donzé, Hepia

 

Digital Landscape Design: parametric design explored in a 4D visualisation (EN)

Emma Kaul und Karla Saldana, Kuhn Landschaftsarchitekten

 

3D-Pointclouds zur Visualisierung von Landschaftsveränderungen (DE, Y)

Reto Spielhofer ETH Zürich

 

Stadtmodell Region Luzern (DE)

Markus Heggli,  Stiftung Stadtmodell Region Luzern

Chair: Ulrike Wissen, ETH Zürich

+

+

P7 Paysage et loisirs de proximité

Details

P7 Paysage et loisirs de proximité

Evaluation de l’utilisation touristique d’un paysage culturel – Lavaux (FR, E)

Emmanuel Reynard, Université de Lausanne

 

Intérêt du géopatrimoine culturel pour le développement touristique (FR, E)

Amandine Perret, Bureau d'étude Relief

 

Schweizer Erholungslandschaften anhand von Beschreibungen aus nutzergenerierten Inhalten und Interviews charakterisieren (DE)

Flurina Wartmann, University of Edinburgh, Universität Zürich 

Naherholungstypen für die Gestaltung von naturnahen Erholungsräumen (DE)

Dominik Siegrist, HSR Hochschule für Technik

Chair: Dominik Siegrist, HSR Hochschule für Technik

+

+

P8 Communication et paysage

Details

P8 Communication et paysage

Wie Sprache unseren Umgang mit Landschaft prägt (DE)

Hugo Caviola, Universität Bern

 

Landschaft im Kopf - Vorstellungen von Studierenden und ExpertInnen (DE)

Karin Huser, Pädagogische Hochschule Zürich, Universität Zürich

 

Mettre le paysage en débat. Enjeux didactiques et démarches (FR)

Anne Sgard, Université de Genève

 

Von Natur aus uneins. Ansätze für die Landschaftskommunikation (DE)

Christoph Grosjean-Sommer, Bundesamt für Umwelt

Chair: Olivier Graefe, Université de Fribourg

+

+

P9 Nouvelles approches d'observation du paysage

Details

P9 Nouvelles approches d'observation du paysage

WaMos meets LFI – Die Verknüpfung von sozialen und physischen Aspekten in der Erholungsnutzung des Waldes (DE)

Tessa Hegetschweiler, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Un observatoire du paysage et des espaces publics à Genève (FR)

Natacha Guillaumont, Hepia

 

Landschaft der Zukunft: bekommen wir was wir wollen? (FR)

Bas M. Pedroli, Wageningen University & Research, Wageningen Environmental Research (Alterra)

 

Monitoring von physischer und wahrgenommener Landschaftsqualität im LABES 2.0: methodische Herausforderungen und künftige Entwicklungen (DE)

Marcel Hunziker, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Chair: Felix Kienast, Eidg. Forschungsanstalt WSL

+

+

P10 Services du paysage

Details

P10 Services du paysage

Ecosystem services maps to support decision-making in mountain landscapes (EN)

Alice Labadini, Eurac Research

 

Landschaftsleistungen für Wertschätzung und Wertschöpfung! (DE)

Roger Keller, Universität Zürich

 

Wahrnehmungsbezogene Landschaftskonzeption und ihre Anwendung in Planung und Praxis (DE)

Christine Meier, raum-landschaft

 

Kulturelle Waldökosystemleistungen (DE)

Andreas Bernasconi, Pan Bern AG

Chair: Annemarie Bucher, Zürcher Hochschule der Künste ZHdK

+

+

12:45

Déjeuner

Lunchbags

Déjeuner

12:45

Lunchbags

+

+

13:15

Excursions

16 excursions sont proposées le jeudi 23 août 2018 après-midi (sous réserve de changements de programme). Les excursions démarrent après le programme du matin et seront en allemand. Un lunch sera proposé. Le retour est prévu à 17:45. La place du marché démarre à 18:15 et sera suivie du dîner à la foire de Lucerne.

 

 

Inscription: Veuillez choisir trois excursions selon la priorité 1-3. Vous saurez au plus tard le 16 août 2018 à quelle excursion vous pourrez participer et recevrez toutes les informations détaillées.

1: Lucerne sud Mattenhof/Luzerner Allmend

13:15 – 17:45

Développement urbain, détente de proximité, protection de la nature

Details

1: Lucerne sud Mattenhof/Luzerner Allmend

13:15 – 17:45

Développement urbain, détente de proximité, protection de la nature

Le développement de Lucerne prévoit 15'000 logements et emplois. Un concept d'espaces verts et de détente initié tardivement doit garantir la qualité paysagère de cette agglomération. La ville de Lucerne a renaturé les anciens biens communaux place d'armes voisins et les a réaménagés en espace de détente de proximité.

Responsable excursion

  • Prof. Anne Brandl, université du Liechtenstein
  • Ursina Fausch, architecte dipl. ETH/SIA/SWB ernst niklaus fausch partner AG
  • Dr. Stefan Herfort, ville de Lucerne

+

+

2: Seetal lucernois

13:15 – 17:45

Développement urbain, paysage ouvert espace péri-urbain

Details

2: Seetal lucernois

13:15 – 17:45

Développement urbain, paysage ouvert espace péri-urbain

Des prix fonciers avantageux, de bonnes dessertes et un environnement paisible et vert rendent les espaces proches des grandes agglomérations attractifs pour la création de logements destinés aux habitants pendulaires. Comment les communes réagissent-elles à la pression croissante de l'urbanisation qui menace leur caractéristique, à savoir le paysage ouvert? Le Seetal lucernois a fait l'objet d'une étude de cas pour un programme de recherche WSL.

Responsable excursion

Dr. Silvia Tobias, Institut fédéral de recherches WSL

+

+

3: Bains d'Horw

13:15 – 17:45

Marécages, espace de détente de proximité, corridors faunistiques

Details

3: Bains d'Horw

13:15 – 17:45

Marécages, espace de détente de proximité, corridors faunistiques

Au niveau de la baie d'Horw, l'agglomération lucernoise jouxte l'objet de l'IFP 1606 Lac des Quatre-Cantons. Sur un espace limité se concentrent infrastructures de circulation, industrie, zone universitaire, marécages asséchés et installations sportives. L'extension du campus universitaire, ainsi qu'un concept de développement offrent des chances de réorganisation et de revalorisation de la qualité paysagère.

www.horw.ch/dl.php/de/59b78775842db/Prasentation_Horw_See.pdf

Responsable excursion

Prof. Beatrice Durrer, ing. dipl. agr. ETH, Haute École de Lucerne – Travail social

+

+

4: Cours intérieures ville de Lucerne

13:15 – 17:45

Développement intérieur, espaces libres, vert dans la ville

Details

4: Cours intérieures ville de Lucerne

13:15 – 17:45

Développement intérieur, espaces libres, vert dans la ville

En tant qu'élément attractif du paysage urbain, les cours intérieures retrouvent une place essentielle avec la renaissance des contructions en rang d'îlot. Elles doivent acquérir une importance correspondante dans le schéma d'utilisation de la ville de Lucerne. Des architectes paysagistes lucernois présentent les anciennes et nouvelles cours intérieures avec leurs qualités.

Responsable excursion

Architectes paysagistes lucernois

+

+

5: Installations de parcs Horw

13:15 – 17:45

Installations de jardins

Details

5: Installations de parcs Horw

13:15 – 17:45

Installations de jardins

Une douzaine de jardins protégés à l'échelle locale, ou certaines parties résiduelles, marquent la rive orientale de la presqu'île de Horw (IFP 1606 Lac des Quatre-Cantons). L'excursion permet de visiter certains d'entre-eux.

Responsable excursion

Christoph Fahrni, architecte paysagiste

+

+

6: Portail Nord Neat/A2 Portail Sud Sonnenberg

13:15 – 17:45

Aménagement infrastructurel, réparation urbaine

Details

6: Portail Nord Neat/A2 Portail Sud Sonnenberg

13:15 – 17:45

Aménagement infrastructurel, réparation urbaine

Le portail nord du Neat près d'Erstfeld séduit par ses qualités esthétiques et son intégration dans le paysage. Le portail sud du tunnel du Sonnberg et le futur contournement en périphérie urbaine de Lucerne et de Kriens ont récemment fait l'objet d'un concours d'aménagement. Le projet doit contribuer à la réparation urbaine.

 www.bypasslu.ch

Responsable excursion

  • Rainer Klostermann, arch. dipl. ETH
  • Thomas Kloth, ing. constr. dipl. ETH/MBA Chef de service Gestion de projet, Astra

+

+

7: Resort Bürgenstock

13:15 – 17:45

Tourisme, ISOS, IFP

Details

7: Resort Bürgenstock

13:15 – 17:45

Tourisme, ISOS, IFP

Réamanénagé à grand frais, le resort Bürgenstock fait partie de l'IFP 1606 Lac des Quatre-Cantons, mais aussi de l'Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse ISOS. Les représentants des autorités cantonales présentent les défis et la pratique du canton de Nidwald vis-à-vis de ces objets.

Responsable excursion

  • Gerold Kunz, conservateur du patrimoine
  • Felix Omlin, protection de la nature et du paysage, canton de Nidwald

+

+

8: Rigi (schéma directeur)

13:15 – 17:45

IFP, développement du tourisme

Details

8: Rigi (schéma directeur)

13:15 – 17:45

IFP, développement du tourisme

La montagne d'excursions du Rigi (IFP 1606 Lac des Quatre-Cantons) débute l'histoire du tourisme en Suisse. Un nouveau schéma directeur pour le positionnement sur le Rigi a soulevé de violentes critiques. Les valeurs paysagères du Rigi font l'objet du débat.

Responsable excursion

Herbert Bühl, dipl. scie. nat. ETH/SIA, ancien président de la CFNP

+

+

9: Gisements de roches dures, Stansstad

13:15 – 17:45

Exploitation de matières premières, recultivation

Details

9: Gisements de roches dures, Stansstad

13:15 – 17:45

Exploitation de matières premières, recultivation

Les gisements de roches dures se concentrent dans la périphérie alpine, en grande partie dans des zones de l'IFP. Les concepts d'exploitation et de renaturation des carrières de roches dures de Zingel et Rotzloch ont dû s'adapter au paysage en vue de l'obtention de l'autorisation d'exploitation.

www.steinag.ch www.schotterwerk-kehrsiten.ch

Responsable excursion

tbd

+

+

10: Bois de châtaigniers au Lac des Quatre-Cantons

13:15 – 17:45

Utilisations traditionnelles, paysages cultivés, restauration, biodiversité

Details

10: Bois de châtaigniers au Lac des Quatre-Cantons

13:15 – 17:45

Utilisations traditionnelles, paysages cultivés, restauration, biodiversité

Les forêts de châtaigniers constituent un élément typique du paysage autour du Lac des Quatre-Cantons. Le Fonds Suisse pour le Paysage finance le rétablissement et la revaloration de bois de châtaigniers traditionnels. Traversée d'un bois de châtaigniers au pied sud du Rigi avec information sur le projet régional d'intégration, l'entretien durable des bois, la préservation de toutes les essences et l'encouragement de la biodiversité.

www.kastanien.net/de/haine

Responsable excursion

  • Bruno Vanoni, Fonds Suisse pour le Paysage
  • Emmanuel Helfenstein, projet d'intégration Bois de châtaigniers Suisse centrale

+

+

11: Construction hors de la zone constructible, Zoug

13:15 – 17:45

Paysage agricole, protection au titre des monuments historiques

Details

11: Construction hors de la zone constructible, Zoug

13:15 – 17:45

Paysage agricole, protection au titre des monuments historiques

Conformément au mémento «Aménagement de constructions et d'installations hors de la zone constructible», le canton de Zoug encourage l'élaboration de bonnes solutions. L'excursion dans le pays de Zoug permet d'appréhender l'approche préservatrice du patrimoine bâti culturel dans le paysage rural.

Lösung

Martina Brennecke, directrice du département Nature et Paysage, canton de Zoug

+

+

12: Projet de qualité du paysage dans le Rottal

13:15 – 17:45

Projet de qualité du paysage, prairie irrigée, anciennes formes culturelles

Details

12: Projet de qualité du paysage dans le Rottal

13:15 – 17:45

Projet de qualité du paysage, prairie irrigée, anciennes formes culturelles

Les projet de qualité du paysage de Lucerne (LQP) se basent sur un canevas des cantons du centre de la Suisse. Le paysage de l'époque glaciaire de vallées et de collines de la Rottal est le prolongement septentrional de la région du Napf; il se caractérise par une mosaïque paysagère d'activités agricoles. Des exemples pratiques montrent comment la qualité paysagère est encouragée et comment d'anciennes formes culturelles des prairies irrigées sont préservées.

Responsable excursion

Carol Federer et Franz Stadelmann, Agriculture et forêt, canton de Lucerne

+

+

13: Biosphère Entlebuch

13:15 – 17:45

Biosphère, paysage marécageux, renaturation de marécage

Details

13: Biosphère Entlebuch

13:15 – 17:45

Biosphère, paysage marécageux, renaturation de marécage

Des zones étendues de flysch, des chaînes de montagnes en roches calcaires, des vallées et des Bachtobel formés par des torrents caractérisent l'Entlebuch et son utilisation par les hommes. Dans la zone de Finsterwald, la commune d'Entlebuch, nous apprenons quels processus naturels se sont déroulés dans la zone et comment ils marquent durablement l'actuelle utilisation.

Responsable excursion

  • Christiane Guyer et Urs Felder, Agriculture et forêt, canton de Lucerne
  • Florian Knaus, biosphère Unesco

+

+

14: Marécage de Wauwil

13:15 – 17:45

IFP, Zone de protection des oiseaux, archéologie, agriculture

Details

14: Marécage de Wauwil

13:15 – 17:45

IFP, Zone de protection des oiseaux, archéologie, agriculture

La plaine de Wauwil (objet de l'IFP 1318), enserrée dans des moraines frontales, le plus important vaste paysage ouvert du canton de Lucerne est une réserve d'eau et d'oiseaux migrateurs d'importance nationale, mais aussi un paysage archéologique majeur à l'échelle européenne (partie des constructions sur pilotis inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco). Le territoire est également marqué par l'agriculture intensive et l'urbanisation de communes environnantes.

Responsable excursion

Dr. Britta Allgöwer, directrice du musée d'histoire naturelle de Lucerne, Pro Wauwilermoos

+

+

15: Protection contre les crues Petite Emme/Reuss

13:15 – 17:45

Développement urbain, espace de détente

Details

15: Protection contre les crues Petite Emme/Reuss

13:15 – 17:45

Développement urbain, espace de détente

L'ancienne aire industrielle autour de la confluence de la Petite Emme et du Reusszopf constitue un centre de développpement majeur au nord de Lucerne. La conception globale des espaces de détente de proximité, des paysages fluviaux et le concept d'espaces libres forment à cet égard des conditions de base importantes pour le développement optimal. L'excursion est consacrée à différents aspects de cet espace de conception.

Responsable excursion

Deborah Arnold, géographe, directrice de l'aménagement urbain, ville de Lucerne

+

+

16: Delta du Reuss Flüelen

13:15 – 17:45

Renaturation, protection contre les crues, remblai au niveau du lac

Details

16: Delta du Reuss Flüelen

13:15 – 17:45

Renaturation, protection contre les crues, remblai au niveau du lac

Depuis le milieu des années 1980, un plan de développement paysager, une loi sur le delta du Reuss, ainsi que différentes mesures de revalorisation – notamment en lien avec la protection contre les crues et la construction du tunnel ferroviaire Neat – permettent un développement proche de la nature du delta du Reuss pour créer un zone qualitative naturelle et de détente. Conçue par Gion Caminada, la tour d'observation ajoute aussi un signal architectural.

www.reussdelta.ch

Responsable excursion

Georges Eich, dipl. scie. nat. ETH, responsable de l'Office d'aménagement du territoire, canton d'Uri, secrétaire de la commission pour le delta du Reuss

+

+

18:15

Place du marché, Apéritif

Foyer

Place du marché, Apéritif

18:15 | Foyer

+

+

19:45

Dîner, Conférence du soir

Matthias Daum, Journaliste

Site web

Foyer

Dîner, Conférence du soir

19:45 | Foyer

+

+

Vendredi, 24 août 2018

8:15

Présentation audiovisuelle

Présentation audiovisuelle

8:15

+

+

8:30

Salutations de bienvenue

Jürg Pfister

secrétaire général de l'Académie des sciences naturelles (SCNAT)

Salutations de bienvenue

8:30

+

+

8:40

Conférence 2: Écologie du paysage: Les conséquences paysagères du changement climatique

Ulrike Tappeiner

professeur en écologie paysagère, Université d’Innsbruck

Site web

Conférence 2: Écologie du paysage: Les conséquences paysagères du changement climatique

8:40

+

+

9:15

Conférence 3: Économie: Changement structurel dans la région alpine et marché immobilier

Daniel Müller-Jentsch

Avenir Suisse

Site web

Conférence 3: Économie: Changement structurel dans la région alpine et marché immobilier

9:15

+

+

9:50

Pause

Pause

9:50

+

+

10:15

Événements parallèles II

P11 Le paysage comme patrimoine culturel

Details

P11 Le paysage comme patrimoine culturel

Landschaftswandel und Kulturelles Erbe (DE, E)

Priska Müller Wahl, Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften

 

Konzeption und Identifizierung von „Erbelandschaften“ in Deutschland (DE, E)

Markus Schwarzer, Hochschule Geisenheim University, Universität Kassel

 

Historische Kulturlandschaften - im Spannungsfeld zwischen Entwicklung und Schutz (DE, E)

Angelika Abderhalden Unesco-Biosphärenreservat Engiadina Val Müstair, Stiftung Pro Terra Engiadina

 

Landschaft gestalten und vermitteln im Freilichtmuseum  (DE, E)

Samuel Studer, Freilichtmuseum Ballenberg

Chair: Martin Stuber, Universität Bern

+

+

P12 Aspekte der Landnutzung im Mittelland

Details

P12 Aspekte der Landnutzung im Mittelland

Feucht-(Acker-)Flächen der Schweiz (DE)

Erich Szerencsits, Agroscope

 

Agroforst: Bäume in der Landschaft – mehr als nur schöne Landschaft (DE, Y)

Sonja Kay, Agroscope

 

IWM – Méthode innovante pour la gestion intégrée des eaux pour l’agriculture  (FR)

Frédéric Jordan, Hydrique Ingénieurs

 

Geschichte der Feuchtgebiete in der Schweiz seit 1700 (DE)

Matthias Bürgi, Eidg. Forschungsanstalt WSL

Chair: Matthieu Raemy, Bundesamt für Landwirtschaft

+

+

P13 Landschaft von morgen: Neue Bilder, neue Nutzungen

Details

P13 Landschaft von morgen: Neue Bilder, neue Nutzungen

Myriorama - Landschaften der Zukunft (DE)

Petra Bättig-Frey, Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften

 

«Neue Nutzungen» als Chance für Biodiversität und Landschaft (DE)

Winu Erwin Schüpbach, quadra gmbh

 

Landschaft als System verstehen und entwerfen

Jan Stadelmann und Daia Stutz, S2L Landschaftsarchitekten

 

Der Stadtwald (DE)

Sören Davy, ETH Zürich

 

Chair: Claudia Moll, Bundesamt für Umwelt

+

+

P14 Energie

Details

P14 Energie

Windenergie in der urbanisierten Landschaft – Eine baukulturelle Aufgabe (DE, E)

Anke Domschky, Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften


Der Stellenwert der Landschaft bei der Planung von Windenergieanlagen (DE)

Mattia Cattaneo, Bundesamt für Raumentwicklung


Umsetzung der Energiewende und die Auswirkung auf lokale Landschaftsbilder (DE, Y, E)

Stefanie Müller, Eidg. Forschungsanstalt WSL

Einfluss der Wasserführung auf das Erscheinungsbild von Wasserfällen

Robert Boes, ETH Zürich

Chair: NN

+

+

P15 Conceptions du paysage nationales et cantonales

Details

P15 Conceptions du paysage nationales et cantonales

Den Landschaftswandel gestalten – die Aktualisierung des Landschaftskonzeptes Schweiz LKS (DE)

Daniel Arn, Bundesamt für Umwelt

 

Conception paysage Cantonale – Construire un meilleur cadre de vie pour les Genevois (FR)

Tiphaine Bussy-Blunier, Etat de Genève

 

Die «Strategie Landschaft» des Kantons Luzern:  So stärken wir die Qualität (DE)

Christiane Guyer, Kanton Luzern

 

Monitoring der Qualitäten von Landschaftstypen auf regionaler Ebene (DE)

Stefan Rey, Amt für Raumplanung Kanton Zug

Chair: Bruno Käufeler, Impuls Thun AG

+

+

P16 Paysages protégés: Les parcs comme espaces sociaux

Details

P16 Paysages protégés: Les parcs comme espaces sociaux

Nachhaltige Lebensqualität in Regionen geschützter Landschaften (DE, Y)

Thea Wiesli, Roger Bär, Thomas Hammer, Universität Bern

 

(K)einen Nationalpark gründen!? (DE)

Norman Backhaus, Universität Zürich

Wann wird aus dem Park unser Park? Über die Identifikation der lokalen Bevölkerung mit regionalen Naturpärken (DE, Y)

Rebecca Hunziker, Universität Zürich

Akzeptanz, Identifikation und Engagement in UNESCO Biosphärenreservaten (DE, E)

Rebecca Knoth, Dialog N

Chair: Astrid Wallner, Akademie der Naturwissenschaften Schweiz

+

+

P17 Discours sur le paysage I

Details

P17 Discours sur le paysage I

Szenarien der Landschaftsentwicklung: Koproduktion von Forschung und Praxis (DE)

Silvia Tobias, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Regelwerke des kommunalen Ressourcen-Managements und Landschaft (DE)

Tobias Haller, Universität Bern

 

_walk on the wild side (DE)

Sabine Tschäppeler, Stadtgrün Bern

 

Six conditions for implementing a responsive landscape planning approach (EN)

Adrienne Grêt-Regamey, ETH Zürich

Chair: Matthias Buchecker, Eidg. Forschungsanstalt WSL

+

+

P18 Siedlungsrand

Details

P18 Siedlungsrand

Des « franges urbaines » aux franges villageoises,  Planification et aménagement dans le Val-de-Ruz (FR)

Géraldine Guesdon-Annan, Parc régional Chasseral 

 

Übergangsräume zwischen Siedlungen und Kulturlandschaft gestalten

Peter Jenni, Institut Urban Landscape

 

StadtLand am Rand - Plädoyer für eine ganzheitliche Baukultur

Helge Wiedemeyer, Landschaftsarchitekt

 

Weiterentwicklung ruraler Siedlungsformen – Neuer Prozess am Beispiel des Weilers Kirchbühl/Sempach 

Stefan Kunz, Hochschule Luzern

Chair:NN

+

+

11:45

Déjeuner

Déjeuner

11:45

+

+

12:45

Événements parallèles III

P19 Aspekte der Landnutzung im Berggebiet

Details

P19 Aspekte der Landnutzung im Berggebiet

Das Berggebiet – ein Reduit für landschaftliche Vielfalt? (DE)

Roman Graf, Schweizerische Vogelwarte

 

Alpweiden: Regulierter Raum zwischen lokalen und nationalen Interessen (DE)

Rahel Wunderli, Historisches Institut der Universität Bern

 

Die Steinfräse – eine Gefahr für die Juraweiden (DE)

Nadine Apolloni, Schweizerische Vogelwarte

 

Auf der Suche nach Wildnis in der Schweiz

Sarah Radford, Eidg. Forschungsanstalt WSL

Chair: Matthias Bürgi, Eidg. Forschungsanstalt WSL, Landschaftsdynamik

+

+

P20 Paysage: conception, enjeu, gestion

Details

P20 Paysage: conception, enjeu, gestion

Rustici in Ticino – un problema o un contributo effettivo alla valorizzazione del paesaggio? (IT, E)

Paolo Poggiati, Canton Ticino, Divisione dello sviluppo territoriale e della mobilità

 

Gewässerperlen vom Aussterben bedroht – was tun? (DE)

Anita Wyss, WWF Graubünden

 

Erwartungen an die Landwirtschaftliche Planung und ihre Potenziale (DE)

Andreas Stalder, BAFU

 

Integriertes Landschaftsmanagement: neue Perspektive auf die Landschaft? (DE)

Enrico Celio, ETH Zürich

Chair: Sabine Jaquet, Aménagiste, Canton du Jura

+

+

P21 Paysage et agglomération

Details

P21 Paysage et agglomération

Agglomeration von der Landschaft her planen (DE)

Ursina Fausch, Ernst Niklaus Fausch Partner AG

 

Freiraumnetze in Agglomerationsgemeinden (DE)

Susanne Karn, HSR Rapperswil, ILF Institut für Landschaft und Freiraum

 

Birspark-Landschaft: Impulse für die Agglo - Entlastung für die Regio (DE)

Regula Waldner, oekoskop AG

 

Geburt einer Insel (DE)

Massimo Fontana, Fontana Landschaftsarchitektur

Chair: Anne Brandl, Universität Liechtenstein, Institut für Architektur und Raumentwicklung

+

+

P22 Biodiversité et infrastructure écologique

Details

P22 Biodiversité et infrastructure écologique

L'infrastructure écologique Suisse - Un réseau vivant pour la Suisse (FR)

Gabriela Silvestri, BAFU

 

Nationales Vernetzungssystem als Rückgrat der ökologischen Infrastruktur (DE)

Thomas Wirth, WWF Schweiz

 

Förderung und Vernetzung von Biodiversität in Siedlungsräumen (DE)

Christoph Küffer, ILF Institut für Landschaft und Freiraum, HSR Rapperswil

 

Natur in Energiestädten als Klimaanpassung (DE)

Veronika Sutter, EnergieSchweiz für Gemeinden, Amstein + Walthert AG

Chair: Christoph Küffer

+

+

P23 Le paysage sans frontières

Details

P23 Le paysage sans frontières

Kooperation zwischen Gemeinden in der Raumplanung: ein Blick zurück (DE)

Tobias Schulz, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Seuil du Theusseret : un conflit de patrimoine? (FR)

Thor Maeder, PARC NATUREL REGIONAL du DOUBS

 

Grenzenlos denken – Landschaftsentwicklung in funktionalen Räumen (DE)

Christian Leisi, Metron Raumentwicklung AG

 

Le paysage s'affranchit des frontières / Grenzenlos - Landschaft über Grenzen hinweg (FR)

Monica Linder-Guarnaccia, IBA Basel

Hans-Mchael Schmitt, Hochschule Rapperswl

+

+

P24 Conceptions du paysage régionales et locales

Details

P24 Conceptions du paysage régionales et locales

Der Katalog der charakteristischen Kulturlandschaften der Schweiz (DE, E)

Raimund Rodewald, SL-FP

 

Wenn Landschaft Geschichte(n) schreibt - 40 Jahre BLN (DE, E)

Thomas Kuske, BAFU

 

Landschaft im Dorf (DE)

Christian Wagner, HTW Chur

 

Vermögensberatung Landschaft - LEK 2.0 (DE)

Hans-Michael Schmitt, Institut für Landschaft und Freiraum

 

Daniel Arn, BAFU

+

+

P25 Discours sur le paysage II

Details

P25 Discours sur le paysage II

Partizipative Landschaftsentwicklung: Prozess für die ländliche Entwicklung (DE)

Sven-Erik Raabe, ETH - IRL - PLUS

 

Landschaft auf dem Bauernhof (DE)

David Raemy, Berner Fachhochschule - Hochschule für Agrar-, Forst- und Lebensmittelwissenschaften

 

Digitale Fitness in der Raum- und Landschaftsplanung (DE)

Dirk Engelke, Hochschule Rapperswil

 

Kulturlandschaft entwerfen – Für einen integralen Planungsansatz (DE)

Michael Wagner, ETH Zürich, Institut für Städtebau Professur Kees Christiaanse, ONA G41

Chair: Christine Meier, raum-landschaft

+

+

P26 Développement et aménagement des forêts dans le temps

Details

P26 Développement et aménagement des forêts dans le temps

Bürgergemeinden und Korporationen als Waldeigentümerinnen – Verflechtungsdynamiken mit Bund und Kanton seit dem 19. Jahrhundert (DE)

Martin Stuber, Historisches Institut der Universität Bern

 

Swiss forest landscapes in a changing environment (EN)

Heike Lischke, Eidg. Forschungsanstalt WSL/Dyn. Makroökologie

 

Klimawandel im Wald: Kann Lebensraumgestaltung seltenen Vogelarten helfen? (DE)

Kurt Bollmann, Eidg. Forschungsanstalt WSL

 

Erholungsbezogene Waldentwicklung (DE)

Brigitte Nyffenegger, Hochschule Rapperswil, Institut für Landschaft und Freiraum

Chair: Andreas Bernasconi, Pan Bern

+

+

14:15

Pause

Pause

14:15

+

+

14:45

Conférence 4 : Visions

Anette Freytag

Associate Professor, Department of Landscape Architecture, Rutgers University, New Jersey

Site web

Conférence 4 : Visions

14:45

+

+

15:25

Video DREAMTANK

Video DREAMTANK

15:25

+

+

15:35

Discussions

Avec des représentants de politique, administration publique et science

Discussions

15:35

+

+

16:30

Fin du congrès

Fin du congrès

16:30

+

+

Inscription

au 1ercongrès suisse sur le paysage, du 23 au 24 août à Lucerne (possibilité d'inscription pour une seule journée).

Contacts

Quel est votre secteur d’activité?
Science
Pratique
Administration
Autre:
J’ai vraiment besoin d’une traduction simultanée aux plénières.


Est-ce que vous êtes étudiant/e (Bachelor/Master)?

Participation au congrès:



Dîner:

Sans viande, s’il vous plaît

Frais de participation:

0 CHF

Si vous désirez un hébergement à Lucerne, vous trouverez une sélection d'hôtels à Lucerne sur le lien suivant: Link Veuillez noter qu’à cause du Lucerne Festival, nous n’avons qu’une petite quantité de chambres. Par conséquence, nous vous recommendons de réserver une chambre le plus vite possible.

Excursion

Incluse dans les frais de participation, pas de frais supplémentaires

Note



Participation active


Je participe activement au congrès avec une intervention envoyée et acceptée:


Notes (en cas de conférence ou contribution à la place du marché):



03 01 lk
03 02 lk
03 03 lk
03 04 lk
03 05 lk
03 06 lk
03 07 lk
03 08 lk
03 09 lk

À propos de nous

Instances responsables

Le 1er Congrès Suisse sur le Paysage est organisé par le forum paysage en collaboration avec les instances responsables et les partenaires.

  • Académie des sciences naturelles SCNAT

  • Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL

  • Office fédéral de l’environnement OFEV

  • Office fédéral du développement territorial ARE

  • Office fédéral de la culture OFC

  • Office fédéral de l’agriculture OFAG

  • Société suisse des ingénieurs et des architectes SIA

  • Pro Natura

  • La Conférence des délégués à la protection de la nature et du paysage (CDPNP)
  • Conférence suisse des directeurs cantonaux des travaux publics, de l'aménagement du territoire et de l'environnement (DTAP) / Conférence suisse des aménagistes cantonaux COSAC

  • Fédération Suisse des Architectes Paysagistes FSAP

  • Planning of Landscape and Urban Systems, PLUS (ETH Zurich)

  • ILF Institut für Landschaft und Freiraum, Hochschule Rapperswil

  • Canton de Lucerne

Partenaires

Science: Agroscope, CDE Universität Bern, Geographie UZH, HEPIA Genève, Hochschule Luzern (Anfrage läuft), Université Lausanne Géographie

 

Associations et Fondations: Aqua viva, Société Suisse de Pédologie (SSP), Professionnelles en environnement (pee), Fédération suisse des urbanistes (FSU), Fonds Suisse pour le Paysage (FSP), Forum Biodiversité, Recherche sur les Parcs Suisses, Fondation Suisse pour la Protection et l’Aménagement du Paysage (SL-FP), Association Suisse des professionnels de l’environnement (svu-asep), Association suisse pour l’aménatement national (VLP-ASPAN), Union Suisse des Services des Parcs et Promenades (VSSG USSP)

 

Plus de demandes sont en cours d'exécution

Groupe de programme

Institutionen und Vertreterinnen / Vertreter

Comité organisateur

Urs Steiger, Forum paysage

Maarit Ströbele, Forum paysage

Marcel Falk, SCNAT

Gabriela Beuchat, SCNAT

05 01 lk

Informations / Contact

Langues

Les conférences sont en allemand et en français. Les séances plénières sont traduites en simultané. Les événements parallèles ne sont pas traduits. Des contributions en anglais ou en italien y sont aussi possibles.



 

Hébergement

Le congrès se déroule pendant la haute saison. Un contingent de chambres d’hôtel est prévu pour les participant(e)s au congrès, mais la réservation définitive et le paiement des nuitées revient à la charge des participant(e)s.

Lieu du congrès

Messe Luzern

Horwerstrasse 87

6005 Luzern

 

Contact

Maarit Ströbele

directrice forum paysage

+41 (0) 31 306 93 48

office@forumlandschaft.ch